Réceptions·Thriller

Laisse-moi en paix de Clare Mackintosh

 

Anna, maman d’une petite fille de 8 semaines a du mal à se remettre de la mort à quelques mois d’intervalles de son père, qui s’est jeté d’une falaise, et quelques mois plus tard,  de sa mère qui s’est suicidée au même endroit.

Elle doute, ne comprend pas leur suicide, et son doute se transforme en certitude le jour où elle reçoit un étrange message. Elle décide d’aller voir la police.

Murray, ancien policier, travail comme volontaire dans un commissariat. Il reçoit la plainte d’Anna et décide d’enquêter sans en informer sa hiérarchie.

Avec ce livre je retrouve le style si particulier de l’auteur, un thriller psychologique avec des personnages torturés.
L’inspecteur Murray en est l’archétype même, marié à Sarah, fou amoureux, tout pourrait être simple, mais sans rien vous dévoiler, une relation très complexe, rendant les 2 personnages très attachants et le livre tellement humain.
Puis Anna, la fille parfaite, tombée amoureuse de son thérapeute, qui  a eu une scolarité, des parents parfaits, et vie un bonheur si parfait…

Pour rajouter du piment à l’histoire, l’auteur à rajouter des chapitres avec une narration comme venu d’outre-tombe, on n’est jamais sûre de qui est le narrateur, s’il est mort ou non, l’auteur se joue bien de nous.

Pour résumer, quelques longueurs il est vrai, mais l’auteur fait durer le suspens, des rebondissements, jouant avec nos certitudes et nos nerfs !

Éditeur : MARABOUT (28/02/2018)
Nombre de pages : 430

***********************************************

Il y a deux ans, Tom et Caroline Johnson, ne pouvant supporter de vivre l’un sans l’autre, ont choisi de se donner la mort. Leur fille Anna, incapable d’accepter leur décision de se suicider, peine depuis à se remettre de leur disparition. Devenue maman à son tour, elle ressent profondément l’absence de sa mère, et est déterminée à découvrir ce qui est vraiment arrivé à ses parents. Mais alors qu’Anna fouille le passé, quelqu’un tente de l’en empêcher. Il est parfois plus sur de rester dans le mensonge.

Réceptions·Thriller

La maison de l’assassin de Bernhard Aichner

L’histoire débute 3 semaines après le début de l’aventure dans une maison perdue dans une colline dans la forêt noire
Blum Brünhilde est enfermée mourante dans une pièce. Grâce, ou à cause j’hésite, des descriptions de l’auteur on se met facilement à la place de Blum

Retour à 3 semaines avant…
Blum, propriétaire d’une agence de pompes funèbres, veuve depuis 2 ans, vit avec ses 2 petites jumelles et Karl son beau père. Elle essaie tant bien que mal de “survivre”à la Mort de Mark, son mari.

Lors de vacances en Grèce, elle tombe par hasard dans un magasine, sur la photo de son sosie parfait : une personne empaillée pour exposition. Elle décide d’écourter ses vacances afin de découvrir qui est cette personne. Son enquête va la mener jusqu’au fin fond de la forêt noire, dans un ancien hôtel habité par un vieillard, Alfred et son fils Ingmar, famille adoptive de Björk qui était sa soeur jumelle, décédée depuis 3 ans.

Ce livre et la deuxième aventure de Blum, pouvant être lu indépendamment du précédent (Vengeances), moi-même ne l’ayant pas lu. Grâce aux explications  de l’auteur tout au long du roman sur le passé de Blum, on arrive à suivre l’histoire.

Blum est un personnage torturé par son passé, aussi bien par son enfance que par le décès de son mari. Elle est  hantée par les actes qu’elle a commis, et n’arrive pas tourner la page, à aller de l’avant. J’ai eu du mal à cerner ce personnage si complexe, à comprendre où elle allait, ce qu’elle attendait de la vie.
L’auteur a travaillé parfaitement bien sa complexité, la décrivant avec des mots justes, nous empêchant de la trouver parfaite et de l’excuser totalement pour ce qu’elle a fait par le passé. Difficile de lâcher un tel roman tellement la part psychologique de celui-ci est bien travailler et nous maintient constamment dans le doute, nous obligeant à une certaine réflexion sur le pardon, la vengeance, la jalousie et ses conséquences.

Hâte de lire la suite 😀 !

Éditeur : ARCHIPOCHE (04/04/2018)
Nombre de pages : 288

************************************************

Il y a deux ans, Blum a retrouvé les cinq responsables de la mort de son mari, Mark, et les a froidement éliminés un à un pour assouvir sa vengeance… Aujourd’hui, alors qu’elle a tout juste appris le décès d’une soeur jumelle, Björk, dont elle ignorait l’existence, les restes de l’une de ses cinq victimes viennent d’être exhumés. Bien vite, la police va faire le lien. La personne ayant procédé à la mise en bière du corps sera la première suspectée – à savoir Blum, qui dirige une entreprise de pompes funèbres. Elle décide alors de prendre la fuite et trouve refuge en pleine Forêt Noire, dans la famille de Björk. Mais, alors qu’elle s’y croit en sécurité, le piège se referme sur elle. Hier chasseuse, Blum est aujourd’hui la proie…