Coup de coeur·Thriller

Le tricycle rouge de Vincent Hauuy

Le début du roman est assez surprenant : un petit garçon se fait renverser par une voiture.

De nos jours, Noah Wallace américain, veuf, la quarantaine est contacté par Steve Raymondsont ancien coéquipier pour enquêter sur une série de meurtre commit au Canada, reliée à une de leurs enquêtes 5 ans plus tôt, des crimes commis par le Démon du Vermont.

Parallèlement, à New-York Sophie Lavallée, journaliste et blogueuse reçoit un étrange mail sur une des enquêtes qu’elle a en cours, la disparition étrange en 1977 d’un reporter de guerre. Elle décide de suivre cette piste.

Noah va être aidé lors de son enquête par Clémence Leduc, un petit génie.

Et si ces 2 affaires étaient reliées ?

Tout au long de l’histoire on en  apprend un peu plus sur Noah qui ne se rappelle rien de son enfance.

J’ai été très vite happé par cette histoire aux multiples rebondissements, avec du suspense, des complots, de la science et une touche de surnaturel. Pour un premier roman l’auteur m’a bluffé, un roman parfait à mes yeux il m’a été difficile de le  lâcher, de laisser ces personnages si attachants. Du coup j’ai été dans l’obligation d’enchaîner sur son deuxième roman tout juste paru (Le brasier aux éditions Hugo Thriller).

Pour résumer un coup de coeur !

Editeur :Le Livre de Poche (28 mars 2018) ( Sélection prix des lecteurs polar 2018)
Nombre de pages : 512

*******************************

 » Un vrai talent d’écriture au service d’une intrigue efficace et riche en rebondissements.  » Michel Bussi.

Noah Wallace est un homme usé, l’ombre du brillant profileur qu’il était jusqu’à ce qu’un accident lui enlève à la fois sa femme et sa carrière. Mais une carte postale trouvée sur le lieu d’un crime atroce au Canada l’implique directement et le ramène à une série de meurtres commis cinq ans plus tôt. Dans le même temps, à New York, la journaliste-blogueuse Sophie Lavallée enquête sur un reporter disparu dans les années soixante-dix. Et si les deux affaires étaient liées par le même sombre secret ?

Laisser un commentaire