Thriller

Je te vois de Clare Mackintosh

Zoé Walker jeune londonienne, comptable dans une agence immobilière, prend, comme tous les jours le métro. Mais ce jour va tout changer dans sa vie et routine, elle y découvre sa photo dans un journal avec un lien menant à une adresse mail où rien n’y figure, juste la demande d’identifiant de connexion et d’un mot de passe.

Autour d’elle, ses 2 enfants, son compagnon, Simon, personne n’a l’air de la prendre au sérieux. Elle va trouver de l’aide auprès de Kelly Swift agent policier du métro Ensemble elles vont rapidement faire le rapprochement entre ce qui lui arrive et d’autres affaires.

Au fil des pages, on sent monter l’angoisse de Zoé, la sensation d’être suivie, épiée ne la lâchant plus, elle comprend que c’est sa routine qui l’a mené à ça. Puis s’immisce en elle un doute, et si c’était quelqu’un de son entourage à l’origine de tout ça ?

Avec habilité l’auteur jongle entre 3 narrateurs, Zoé, Kelly et un narrateur anonyme, celui à l’origine des annonces.

Au fil des pages, on ressent l’angoisse de Zoé montée, et surtout nos questions sans réponses, jusqu’à la fin l’auteur aura semé le doute sur l’auteur de ce site. Un livre qui nous fait réfléchir sur la routine, la non maîtrise des réseaux sociaux, et la porte ouverte que cela peut engendrer aux détraqués en tous genres.

Un livre lu rapidement, des personnages attachants. Une belle réussite !

Editeur : Marabout (22 mars 2017)
Nombre de pages : 420

*************************************************

Le jour où Zoe Walker découvre son portrait dans les petites annonces d’un journal londonien, elle décide de mener sa propre enquête. L’image floue n’est accompagnée d’aucune explication, juste d’une adresse Internet et d’un numéro de téléphone. Pour les proches de Zoe, c’est la photo d’une femme qui lui ressemble vaguement, rien de plus. Mais le lendemain et le surlendemain, d’autres visages féminins figurent dans l’encart publicitaire. S’agit-il d’une erreur ? D’une coïncidence ? Ou quelqu’un surveille-t-il leurs moindres faits et gestes ?

Laisser un commentaire