Coup de coeur·Thriller

La liste de nos interdits de Koethi Zan

1997 :
Depuis le terrible accident de voiture qui avait tué la mère de Jennifer et blessé celle-ci et sa meilleure amie Sarah, ces 2 jeunes filles ont appliqué à leur vie des règles très stricts sous forme de liste d’interdits. Elles réalisent régulièrement des statistiques sur les différentes façons de mourir. On les sent obsédées par la mort…

13 ans plus tard, on retrouve Sarah à New-York, elle travaille pour une compagnie d’assurance, la plupart du temps à partir de son domicile, pour fuir tout contact humain et tout danger, essayant tant bien que mal de survivre à 3 ans de séquestration et de tortures,  dans un sous-sol, où a périe sa meilleure amie Jennifer.

Elle s’en est sortie vivante avec 2 autres jeunes femmes Christine, mariée depuis et mère de 2 petite filles, et Tracy féministe acharnée.

Le passé refait surface quand l’agent Jim Mc Cordy reprend contact avec Sarah afin que celle-ci vienne témoigner pour empêcher son bourreau, Jack Derber, d’être remis en liberté conditionnelle pour bonne conduite mais également pour lui remettre une lettre de celui-ci sous forme d’énigme.

Commence pour Sarah une quête de vérité,  mais aussi de remise en question.

Ce livre et brillant, on pourrait penser que l’auteur va s’enfouir dans la brèche de la facilité en nous décrivant avec détails les horreurs subis par les victimes de Jack Derber, mais non, avec brio, elle nous entraîne bien plus loin, sondant les âmes et des victimes et des bourreaux.  Aucun temps mort dans ce roman.  L’auteur ne nous laisse rien deviner.

J’avoue que, surtout sur les derniers chapitres, ce livre ma tenue en haleine. Impossible de le poser avant de comprendre, pourquoi, qui, comment ?

Rien à redire, un coup de coeur pour moi, me permettant de terminer cette année 2017 en beauté !

Éditeur : Fleuve éditions (fleuve noir) le 11 juin 2015
Nombre de pages : 368

************************

Elles croyaient que tout prévoir, tout anticiper les sauverait du pire. Elles se trompaient.
Ne pas se rendre seule à la bibliothèque le soir
Ne pas se garer à plus de six places de sa destination
Ne pas faire confiance à un inconnu
Ne pas sortir sans bombe lacrymo
Toujours repérer les sorties
Toujours suivre les règles
Ne jamais paniquer…
Et la règle n°1 : ne jamais monter dans la voiture d’un inconnu.
Elles avaient tout prévu. Rédigé une liste exhaustive des dangers qui peuplent notre environnement. Énuméré tous les interdits. Pris toutes les mesures de sécurité pour rendre leur monde plus sûr.
Aucun imprévu ne devait plus pouvoir les surprendre.
Elles ont enfreint la première règle : elles ont pris un taxi.
Dès lors, le cauchemar n’aura plus de fin.

 

 

Thriller

Ne mords pas la main qui te nourrit de A.J. Rich

Morgan étudiante en victimologie découvre en rentrant chez elle son fiancé canadien, Bennett, lacéré par ses 3 chiens.

Elle est dévastée. En tentant de prévenir sa famille, elle découvre que celui-ci lui a menti et sur son identité et sur son adresse. Afin de faire son deuil de ce fiancé si parfait, elle décide de découvrir ce qu’il cachait..

En lisant le résumé j’attendais beaucoup de ce thriller psychologique, qui mélange, manipulations psychologiques, enquête, amour….mais voilà la sauce n’a pas prise.

Beaucoup trop de longueur, je comprends assez vite se qui se passe, pas de rebondissement, personnages pas ou peu attachant, fin prévisible…j’ai eu la nette impression d’avoir perdu mon temps avec cette lecture.

 

Éditeur : Mazarine avril 2016

Nombre de pages : 359

***************************

Morgan a trois passions : la victimologie, qu’elle étudie, ses chiens – Cloud, adorable berger des Pyrénées, Chester et George, pitbulls patauds – et Bennett, son fiancé canadien rencontré sur Internet, avec lequel elle entretient une relation torride. Un jour, en rentrant chez elle, Morgan trouve son petit appartement de Brooklyn dévasté. Son amant est plus mal en point encore – en morceaux, lacéré par les crocs de ses fidèles compagnons, bel et bien mort.
Traumatisée, la jeune femme est pourtant convaincue de l’innocence de ses chiens. En revanche, Bennett, dont elle explore le passé, n’est pas l’homme qu’elle imaginait. Elle découvre un personnage trouble, voire dangereux. Morgan n’est pas au bout de ses surprises…
Ne mords pas la main qui te nourrit est un thriller psychologique haletant qui pose une question dérangeante : connaît-on réellement ceux qui partagent nos vies ?